• Réal News
  • >
  • Point marché : l’immobilier sur le secteur d’Ar...
  • Point marché : l’immobilier sur le secteur d’Arcachon

Point marché : l’immobilier sur le secteur d’Arcachon

Le 16 juin 2021

L’immobilier à Arcachon a toujours été prisé. En mai dernier, à la sortie du premier confinement, nous avons remarqué une demande très forte des franciliens sur des biens situés au Moulleau, aux Abatilles ou encore au Pyla. Les prix ont augmenté de 14,5% à Arcachon, avec un prix médian de 730 000€*.

Pierrette LEFEIVRE, manager de l’Agence Réal Arcachon, nous donne son point de vue sur les tendances du marché immobilier arcachonnais.

État du marché

Il y a un marché interne à Arcachon. Des propriétaires de maisons, aux Abatilles par exemple, vont vendre leur bien au profit d’un appartement en centre-ville. Dans ce secteur, les prix oscillent entre 1,2 et 1,5 million deuros pour une villa.

Il y a ensuite les couples de seniors, venus d’Île-de-France, à la recherche d’un T3, à partir du 2ème étage pour avoir une vue dégagée, à proximité de l’eau et des commerces. Ces appartements se vendent entre 8 500 € et 11 000 € le mètre carré, et bien au-delà s’ils sont en 1èreligne avec une vue directe sur le Bassin.

La liaison LVG directe depuis Montparnasse a accentué le phénomène propulsant Arcachon dans le palmarès des stations balnéaires les plus prisées des parisiens. Avec quarante minutes de train depuis la gare Saint-Jean, habiter Arcachon est devenu aussi une alternative à Bordeaux pour les familles, notamment expatriées, souhaitant jouir des atouts d’une ville balnéaire tout en maintenant leur environnement professionnel dans une grande métropole.

Analyse des quartiers arcachonnais

Les Abatilles est un quartier principalement constitué de résidences principales occupées par des retraités bordelais. Les prix oscillent entre 1,2 et 1,5 million deuros pour une villa. 

Le Moulleau reste un « must » pour les budgets les plus aisés… Pour y habiter, il faut avoir la carte du club. La raison n’est plus de mise ici. Récemment, une maison de 65 m² sur 400 m² de terrain s’est vendue autour du million d’euros. Les ventes se font par bouche-à-oreille.

L’Aiguillon connaît un vrai regain de forme. Ce petit village dans la ville attire de plus en plus. Fatalement, les prix ont tendance à rattraper ceux des autres secteurs.

Quant aux candidats à l’accession, ils se replient sur des logements neufs de plus en plus éloignés du centre-ville pour trouver des prix plus abordables.

Vous souhaitez habiter ou investir sur Aiguillon, Arcachon, Abatilles, Le Moulleau, Pyla-sur-mer ? Découvrez tous nos biens.


* Source : La Chambre des notaires de la Gironde